Les phares jaunes

Route de nuit – Les phares jaunes, une ancienne exception française

Jusqu’au premier janvier 1993, les voitures françaises devaient obligatoirement s’équiper de projecteurs jaunes. Mais d’où est venue cette idée qui nous paraît bien étrange aujourd’hui ?

Dans la deuxième moitié de la décennie 90 encore, le parc automobile français s’équipait largement de projecteurs jaunes. A l’époque, il était du coup aisé de repérer chez nous une auto en provenance de l’étranger, et à l’étranger, des compatriotes en villégiature.

Un autre temps, où tout était moins uniformisé qu’à l’heure actuelle. En effet, seule la France imposait ce type d’éclairage, donc à interdisait les phares blancs aux véhicules immatriculés sur son territoire. Mais pourquoi ?

On dit souvent que le jaune a été instauré durant la Seconde guerre mondiale, sous l’occupation, pour distinguer les autos françaises des allemandes. Il y a du vrai et du faux dans ceci. Car l’obligation de passer au jaune date en réalité de 1936, soit quelques années avant la déclaration de celle qu’on allait surnommer « la drôle de guerre ».

Effectivement, à l’époque, les relations diplomatiques entre la France et l’Allemagne sont parfaitement exécrables, de sorte que tout le monde est persuadé de l’imminence d’une guerre. Mais est-ce vraiment la vraie raison de l’abandon du blanc dans l’Hexagone ? Sur ce point, les avis divergent.

En effet, en 1934, l’Académie des Sciences a établi que les phares jaunes ont pour effet de limiter l’éblouissement des conducteurs la nuit, au moment où leurs véhicules se croisent. Elle a aussi stipulé que par temps de pluie de brouillard, elle a pour effet d’augmenter les contrastes, donc d’améliorer la visibilité.

L’arrêté rendant les phares jaunes obligatoires date du 3 novembre 1936, et s’applique d’abord sur les engins mis en circulation à partir d’avril 1937. En janvier 1939, tous doivent s’en équiper, quel que soit leur âge. Et le 3 septembre suivant, en vertu d’accords passés, la France ainsi que la Grande Bretagne déclarent la guerre à l’Allemagne qui vient d’agresser la Pologne, Hitler ayant refusé de répondre à l’ultimatum qui lui avait été envoyé par Londres, il sait très bien ce que cela engendrera…

route-de-nuit-les-phares-jaunes-une-ancienne-exception-francaise

Seulement, on sait aussi que l’armée française a fait pression pour les que les véhicules passent aux phares jaunes. Alors, sécurité routière ou impératif militaire ? Les deux mon général ! Par ailleurs, de son côté, l’Allemagne a interdit ces mêmes phares jaunes, alors que les autres pays européens laissaient le choix aux usagers.

Le 1er janvier 1993, tout est oublié, de chaque côté du Rhin, on peut désormais éclairer la route comme on veut. De fait, les Français ont presque totalement renoncé au jaune, et souvent retiré les bulbes chapeautant les ampoules blanches.

Quant aux propriétaires de voitures équipées de projecteurs non prévus pour de tels bulbes, donc arborant une paroi en verre teinté (souvent des BMW), ils n’ont pu changer de couleur. Mais était-ce bien grave ?